Huit représentants syndicaux internationaux et mauriciens ont été arrêtés, accusés d’avoir tenu une manifestation pacifique à l’extérieur du Congrès de la FIFA à Maurice pour demander à la FIFA d’organiser à nouveau le vote attribuant la Coupe du monde de 2022 au Qatar.

« Alors que nous respections la loi, nous avons été arrêtés illégalement simplement parce que nous voulons que la population connaisse la vérité sur le bilan consternant en termes de droits et de sécurité des travailleurs. L’action de la police menace, aujourd’hui, la démocratie à Maurice », a déclaré le dirigeant syndical local Toolsyraj Benedyn, qui est également vice-président de l’Organisation régionale de la CSI pour l’Afrique.

En vertu de la législation mauricienne, jusqu’à 12 personnes sont autorisées à tenir une manifestation pacifique sans autorisation préalable. Bien que de nombreuses autres personnes aient souhaité se joindre à la manifestation, les trois centrales syndicales, le MLC, le MTUC et la NTUC, ont décidé de respecter les limites légales et de suivre les procédures bien établies de la police. La police a, toutefois, arrêté les huit représentants juste avant que le cortège de la FIFA ne passe devant eux pour se rendre à l’inauguration du Congrès, les accusant de tenir une manifestation sans autorisation.

« Nous ne savons pas encore si cette mesure a été prise à la demande de la FIFA ou si le Qatar a également utilisé son poids financier pour pousser Maurice à abandonner sa propre tradition démocratique. La FIFA devrait avoir honte d’être utilisée comme véhicule d’exportation des politiques répressives du Qatar au pays accueillant son Congrès », a déclaré la secrétaire générale de la CSI, Sharan Burrow. « Nous demandons instamment aux autorités de libérer les huit détenus et de retirer les accusations portées à leur encontre ».

La dernière d’une série d’allégations de corruption dans le football international a touché Maurice la veille du Congrès, dans la mesure où le président de l’Association nationale de football Dinnanathlall Persunnoo est accusé d’implication dans des matchs truqués. Persunnoo a démenti les allégations. Les délégués au Congrès règlent actuellement des controverses portant sur la transparence financière, les limites d’âge applicables aux responsables de la FIFA et la décision d’attribution de la Coupe du monde au Qatar.

Avant l’ouverture du Congrès, le président de la FIFA, Sepp Blatter, a inauguré un nouveau terrain de football dans un centre d’entraînement subventionné par la FIFA, et l’Association de football mauricienne a rebaptisé son siège « Sepp Blatter Football House ».